Équipements obsolètes

La préservation des équipements de lecture et de monstration des œuvres d'art audiovisuelles.



Un projet de recherche de PACKED en collaboration avec L'Institut Néerlandais pour les Arts Médiatiques (NiMK, Amsterdam), le M HKA et le S.M.A.K. Periode : 2009-2011.

Le but de ce projet est d'améliorer et d'assurer la numérisation et la préservation à long terme des œuvres audiovisuelles affectées par l'obsolescence de l'équipement de lecture et de monstration dont elles ont besoin.

Pour mener à bien ce projet, PACKED reçoit une bourse internationale dans le cadre du décret sur le patrimoine culturel du Ministère de la communauté flamande. L'accord pour l'obtention de la bourse affirmait : "Le ministère croit à la qualité du concept en respect du contenu et l'éxecution concrete de cette dernière, est haute. Cela concerne un problème réel et urgent d'une grande importance pour le champ du patrimoine culturel en Flandre. Ce projet à de ce fait une fonction d'exemple. La collaboration avec des institutions Néerlandaises peut augmenter le partage d'expertise et d'échange de connaissances."

Avec ce projet, PACKED et le Netherlands Media Art Institute – Montevideo / Time Based Arts, Amsterdam (NIMk) ont commencés une collaboration intensive sur une période de deux ans. L'expérience à montrée, qu'étant donnée la complexité du problème et les budgets limités, les connaissances concernant des aspects aussi spécifiques de la préservation ne peuvent être développés (et pour cette raison ) sans une solide collaboration internationale.Dans un premier temps (01/07/2009 - 30/06/2010) le projet se concentrera sur une série d'intallations vidéo, et dans un second temps (01/07/2010 - 30/06/2011) sur une série d'œuvres à composantes informatiques.

Les autres partenaires du projet sont le M HKA et le S.M.A.K. en Flandre ainsi que le Kröller-Mûller Museum et le Stedelijk Museum à Amsterdam aux Pays-Bas (et aussi, sous reserve, l' Institut Néerlandais pour le Patrimoine Culturel (ICN) et le Van Abbemuseum d' Eindhoven).

Dans le cadre de ce projet, PACKED a réalisé différentes interviews publiées dans la rubrique 'Ressources' de ce site. Il est aussi possible d'y accéder grâce aux liens ci-dessous. Cette liste sera complétée dans les mois à venir.
- Entretien avec L'Institut National de l'Audiovisuel (INA) (1/2)
- Entretien avec L'Institut National de l'Audiovisuel (INA) (2/2)
- Entretien avec Jean Herben
- Entretien avec Pip Laurenson (1/2)
- Entretien avec Pip Laurenson (2/2) (Langue: néerlandais/anglais)
- Entretien avec Christoph Blase (1/2) (Langue: néerlandais/anglais)
- Entretien avec Christoph Blase (2/2) (Langue: néerlandais/anglais)
- Interview avec Marc Vandeputte(Langue: français/anglais)
- Interview avec Mona Jimenez (1/2) (Langue: anglais)
- Interview avec Mona Jimenez (2/2) (Langue: anglais)
- Interview avec Joanna Phillips (Langue: anglais)
- Interview avec René Paquet (1/2)
- Interview avec René Paquet (2/2)
- Interview avec Bruno Burtre (1/2)
- Interview avec Bruno Burtre (2/2)

Quatre articles ont été produits durant ce projet et deux sont disponibles dans leur version en cours dans la rubrique 'Ressources' de ce site.
Il est aussi possible d'y accéder grâce aux liens ci-dessous. Cette liste sera complétée dans les mois à venir.

- Gaby Wijers, Ethics and practices of media art conservation a work in progress 0.5 part 1 (anglais)
- Gaby Wijers, Ethics and practices of media art conservation a work in progress 0.5 part 2 (anglais)

- Emanuel Lorrain, Gestion des équipements pour les installations vidéo (français)

Contexte :

L'archivage d'œuvres audiovisuelles requiert une politique de préservation (pro-)active. Les supports et formats, qu'ils soient analogiques ou numériques sont sujets au vieillissement technologique, et cela demande de fréquentes migrations vers de nouvelles technologies. La durabilité des œuvres n'est pas uniquement victime de la composition chimique de ses supports (bandes vidéos, films, ...) mais aussi par la rapide évolution technologique, qui résulte en une durée de vie raccourcie des formats de diffusion d'une part (Super-8, VHS, formats de fichier), et de l'équipement de diffusion et de lecture d'une autre part (tube cathodique, lecteur d' U-matic ¾”, ordinateur, logiciels).

On distingue plusieurs stratégies différentes de préservation à long terme pour les œuvres audiovisuelles : l'entreposage, la migration, l'émulation et la réinterprétation.
- L'entreposage veut dire la préservation de l'œuvre audiovisuelle dans sa forme originale. C'est le principe de préservation le plus utilisé dans les musées. Le désavantage majeur de cette stratégie de préservation est qu'elle n'est pas suffisante pour les arts médiatiques. Aussitôt que le support, le format de lecture ou l'équipement pour la lecture et la diffusion deviennent obsolète, l'œuvre originale meurt.
-La migration consiste en la mise à jour de l'information audiovisuelle et de l'équipement de lecture et de monstration. Le désavantage majeur de cette stratégie est que l'apparence originale de l'œuvre peut changer lorsque les supports changent. Dans le monde analogique de telles étaient presque toujours synonymes de perte de qualité (appelée 'perte générationnelle'). Si les précautions nécessaires sont prises, cette perte générationnelle cumulée peut être prévenue au travers de la numérisation.
- L'émulation consiste à tenter d'imiter le mieux possible l'apparence originale de l'œuvre, avec l'aide d'équipements nouveaux ou d'autres équipements de lecture et de monstration. Le désavantage de l'émulation pourrait être qu'il est cher et qu'il n'est pas automatiquement conforme à l'intention originelle de l'artiste.
- La stratégie de préservation la plus radicale est la ré-interprétation de l'œuvre à chaque fois qu'elle est présentée. C'est une technique risquée si elle n'est pas utilisée sous la supervision de l'artiste lui-même ou elle-même, mais dans certain cas, c'est la seule façon par exemple, d'exposer des installations qui diffèrent en fonction du contexte dans lequel elle sont exposées.

Étant donné que la durabilité des œuvres d'art audiovisuelles est aussi menacée par le cycle de vie toujours plus court des formats et des équipements de lecture et de monstration, il n'est pas uniquement nécessaire de préserver les œuvres elles-même mais aussi l'équipement de lecture et de monstration qui devient obsolète. Les raisons principales de cela :
- Afin de migrer et de numériser les œuvres audiovisuelles,, on doit les lire avec l'équipement original ;
- La migration, l'émulation et la réinterprétation ne sont pas possible dans tous les cas. Lorsque l'équipement de lecture et de monstration forme une partie intrinsèque de l'œuvre, l'authenticité de l'œuvre peut être endommagée s'ils sont remplacés. Dans ce cas la préservation de l'équipement original est nécessaire afin que l'œuvre puisse être montrée au public le plus longtemps possible.
. Sans cet équipement, de telle œuvres seraient "mortes". Plus la relation entre l'équipement et l'œuvre est forte, plus l'ouvre est vulnérable. (Il est important de garder à l'esprit que même dans des conditions de préservation parfaites il arrivera un moment où l'équipement de lecture et de monstration se détériorera et deviendra obsolète.);
- La migration, numérisation, émulation et la réinterprétation des œuvres audiovisuelles sont toutes des opérations délicates car elles peuvent affecter 'l'aspect et le ressenti' de l'œuvre. La comparaison entre l'aspect original et le nouvel aspect n'est dans la plupart des cas possible que si l'équipement original est encore disponible.

Objectifs

Certaines recherches sur la préservation à long terme et la numérisation de l'art audiovisuel ont déjà été conduites en Flandre et aux Pays-Bas, mais la préservation des équipements de lecture et de monstration orginaux étaient rarement pris en compte. Très peu de recherches sur l'émulation et la réinterprétation de l'art médiatique ont été réalisées en Flandre et aux Pays-Bas. Certaines l'ont été à l'étranger, mais seulement à échelle limitée. Le champ des arts audiovisuels à toujours besoin d'une série de ligne de conduite que l'on puisse mettre en ouvre et qui soient internationalement reconnues.

Avec ce projet néerlando-flamand, PACKED et NIMk espère :
1. Collecter les meilleures pratiques internationales sur la préservation des œuvres d'art audiovisuelles menacées par l'obsolescence de l'équipement de lecture et de monstration, et sur la préservation des équipements nécessaires ;
2. Collecter et créer des marches à suivre pour la préservation des œuvres d'art audiovisuelles menacées par l'obsolescence de l'équipement de lecture et de monstration, et sur la préservation des équipements nécessaires ;
3. Créer un inventaire des équipements de lecture et de monstration obsolètes qui sont essentiels pour exposer certaines œuvres audiovisuelles faisant parties de collections publiques, et que possèdent les figures clés lorsqu'il s'agit de préservation de l'art audiovisuel, aussi bien que par certain musée scientifique en Belgique et aux Pays-Bas (et dans certains pays voisins) ;
4. Identifier les personnes en Belgique et aux Pays-Bas (et dans certains pays voisins) qui possèdent encore le savoir technique nécessaire et l'expérience pour maintenir des équipements de lecture et de monstration de ce type ;
5. Créer, en collaboration avec d'importants laboratoires vidéo en Belgique et aux Pays-Bas, un inventaire des services de numérisation qui sont offerts pour les formats obsolètes, et de leur futur plans concernant ces services et les équipements requis ;
6. Collecter les meilleures pratiques internationales sur l'émulation des œuvres audiovisuelles ;
7. Collecter et créer un guide pour l'émulation des œuvres d'art audiovisuelles.

Ce projet est crucial parce que le futur d'une série d'œuvres dans les collection des musées en Flandre et aux Pays-bas est menacée par l'obsolescence des équipements de lecture et de monstration. Le projet se concentrera largement sur des œuvres vidéo et à composantes informatiques qui sont préservées au M HKA et au S.M.A.K., et qui font partie de la Collections du Gouvernement Flamand. Les problématiques de préservation que présentent ces œuvres sont exemplaires. Les solutions qui seront formulées pourront possiblement être appliquées à d'autres œuvres par la suite.

Les œuvres vidéo sont :

° Oratorium voor geprepareerde video player en acht monitoren (Frank Theys, 1989, collection du M HKA)
° TV-Quiz Dekor, 1993 (Guillaume Bijl, 1993, collection du M HKA, propriété du Gouvernement Flamand BK 6880)
° Untitled (Carl and Julie) (David Claerbout, 2000, collection du M HKA, propriété du Gouvernement Flamand BK 7218)
° Insert Coin (Hans Op de Beeck, 1999, collection du M HKA, propriété du Gouvernement Flamand BK 7215)
° Bach Two Part Invention (Jonathan Horowitz, 1998, collection du S.M.A.K., propriété du Gouvernement Flamand BK 7048/G66)
° Mon - Sun (Jonathan Horowitz, 1996, collection du S.M.A.K., propriété du Gouvernement Flamand BK 7057/G72)
° Battered Tears (Dennis Oppenheim, 1994, collection du S.M.A.K.)
° Das Endes des Jahrhunderts (Klaus vom Bruch, 1985, collection du S.M.A.K.)
° Black and White (Nan Hoover, 2001, collection du NIMk)
° Straggling (Christiaan Bastiaans, 1995, collection du musée Kröller-Müller)
° Project I-'90 (Peter Struycken, 1989-90, collection du Stedelijk Museum Amsterdam)
° Panta Rhei (Ricardo Füglistahler, 1988, collection du ICN – sous reserve)
° Mill x Molen (Bert Schutter, 1982, collection du ICN – sous reserve)

Les œuvres à composantes informatiques sont :

° I Hate (Imogen Stidworthy, 2007, collection du M HKA)
° HeadNurse (Anne-Mie Van Kerckhoven, 1989-1999, collection du S.M.A.K., propriété du Gouvernement Flamand BK 7434/G96)
° Mondophrenetic™ (Herman Asselberghs, Els Opsomer and Rony Vissers, 2000)
° E-volved Cultures XXWide (Driessens & Verstappe, 2007, collection du NIMk)
° 'lichtkrant' (Jenny Holzer, Musée Kröller-Müller)
° Tekenmachine 4 en 5 (Jochem van der Spek, 2008, Stedelijk Museum Amsterdam)
° Super Bolt (TM sisters, 2004, Van Abbemuseum collection – sous réserve)
° No Ghost Just a Shell (Robot) (Philippe Parreno and Pierre Huyghe, 1999-2002, Van Abbemuseum collection – sous réserve)

Cela concerne des œuvres par des artistes belges et étranger qui possèdent une renommée considérable internationalement.

En parallèle au projet, une recherche sera aussi menée en collaboration avec les artistes, pour déterminer si la documentation disponible pour un nombre d'autres œuvres de Frank Theys (De Kus 2), Guillaume Bijl (James Ensor in Oostende, 2000), David Claerbout (i>Ruurlo, Bocurloscheweg, 1910 and The Stack), Hans Op de Beeck (My Brothers Garden, Gardening and Location I) and Anne-mie Van Kerckhoven (Terezin), qui font partie des collections du Gouvernement Flamand, du M HKA et/ou du S.M.A.K., est encore d'actualité et suffisante pour garantir la préservation à long terme de ces œuvres.

Nous visons les résultats suivants :

Le projet ne se limitera pas à de la recherche, mais ouhaite aussi rendre les résultats de la recherche disponible pour les musées, le Gouvernement Flamand, les artistes, les galleries ainsi que d'autres collectionneurs d'art, les formateurs et les collectionneurs d'équipements obsolètes au travers de publications sur le web et de workshop en Flandre et aux Pays-Bas.

Nous souhaitons pouvoir fournir :
1. Une série de conseils pratiques pour la préservation d'œuvres audiovisuelles qui sont menacées par l'obsolescence de l'équipement de lecture et de monstration, et pour la préservation de l'équipement nécessaire, ainsi que des suggestions quant aux meilleures pratiques ;
2. Un inventaire des équipements de lecture et de monstration pour les ouvres d'art audiovisuelles, et des connassances techniques à propos de ces équipements. Les musées collectent principalement les équipements afin d'être indépendants. De ce fait, l'inventaire n'a pas pour intention d'obliger les musées à échanger leur équipements, mais d'améliorer l'échange de connaissances concernant ce type d'équipement ;
3. Un inventaire des services de numérisation disponibles pour les formats de lecture obsoletes, et les perspectives futures de tels services ;
4. Une série de conseils pratiques pour l'émulation des œuvres d'art audiovisuelles et de bonnes pratiques.

Les résultats seront disponibles aux public visés comme suit :
- La publication d'un rapport de recherche sous la forme d'un manuel qui sera disponible sans frais sur les sites de PACKED et de NIMk. Les différents groupes visés seront informés de la disponibilité du manuel au travers de canaux de communication communs (presse, mailing, liste de diffusion, ...);
- Un séminaire consistant en plusieurs présentations et workshops intéressants les différents groupes visés sera organisé ;
- Des articles sur le sujet de la recherche pouvant être distribués par l'intermédiaire de canaux spécialisés (magazines spécialisés, newsgroup, ...) seront écrits ;
- Les résultats de la recherche seront utilisés dans des présentations sur les problématiques de la préservation à long terme des arts médiatiques. Ces présentations seront fournis sans frais pour les établissements de formation et d'enseignement en Flandre et aux Pays-Bas ;
- La distribution d'un certain nombre de recommandations au gouvernement concernant les politiques de préservation à long terme des arts médiatiques.

Les objectifs principaux de telles mesures sont que la préservation de telle œuvres vidéo et d'œuvres à composantes informatiques sont décrit plus haut, dont une grande partie fait partie des collections publiques en Flandre, seront améliorés.

Grâce à la distribution directives dans les musées, au sein du Gouvernement Flamand, au artistes, galleries et d'autres collectionneurs d'art, institutions d'éducation et collectionneurs d'équipements obsolètes, un second objectif sera qu'il y ai une augmentation de l'attention portée à ces problématiques spécifiques à la fois au sein du monde de l'art flamand et néerlandais. Une attention plus importante portée à ces enjeux en Flandre et aux Pays-Bas